dimanche 3 février 2019

Samedi 2 février 2019 : sortie au cinéma "Minuscules 2 : les Mandibules du bout du monde"

Nous sommes allés voir le film "Minuscules 2 : les Mandibules du bout du monde". Ce film d'animation mêle admirablement des décors filmés dans la nature avec les images de synthèse de tous les animaux qui sont rajoutés.







Synopsis (source Wikipédia) : Alors que les insectes font leur récoltes d'hiver, la colonie de fourmis des bois se rend dans une épicerie pour y chaparder une boîte de sucre. Mais elles se font attaquer par les fourmis rouges. Dépassée par la situation, une d'entre elles décide de faire appel à son ami la coccinelle pour leur venir en aide. Dans la bataille, la coccinelle tombe accidentellement dans un carton à destination de la Guadeloupe. Elle va se retrouver confrontée à tous les dangers de ce climat tropical qu'elle ne connaît pas. Dans le même temps, la fourmis noire va tout mettre en oeuvre pour ramener son ami à la maison.


Après le film, nous sommes allés manger un morceau et nous avons pu donner nos impressions sur le film.

Les enfants ont adoré les animaux ...
"J'ai bien aimé les mantes religieuses qui hallucinent et les fourmis rouges qui se battent contre les fourmis noires. C'était rigolo quand les coccinelles pètent pour faire peur aux mantes". Timothé

"J'aimais bien les deux petites coccinelles amoureuses qui se faisaient des bisous et l'araignée qui écoutait de la musique". Eva
... ou pas : "Je me suis un peu ennuyé... je préfère les films d'action." Mattéo


Les ados ont repéré qu'il y a beaucoup de clichés de films d'actions :
- la méchante fourmi rouge avec une balafre sur la tête,
- les poursuites gentils / méchants comme dans Star Wars,
- le héro qui va chercher de l'aide auprès de ses amis.

Les adultes ont vu des références à d'autres films :
- "ET" et "Là-haut" quand l'araignée et la fourmi s'envolent avec des ballons et passent devant la Lune.
- "Avatar" avec le grand arbre central où nichent les frégates et avec le soin donné à la petite coccinelle par les chants et la force des plantes.
- "Les 101 dalmatiens" lorsque les fourmis communiquent en code morse.
- "Pinochio" quand la fourmi et l'araignée se retrouvent dans le ventre du requin.

Il y avait aussi des messages environnementaux :
- les fourmis confrontées aux nombreux mégots jetés par les Hommes.
- les déchets ingérés par le requin.
- la déforestation de la forêt tropicale pour construire un complexe touristique.


Nous avons apprécié la belle musique et l'absence de paroles qui laissent libre cours à l'imagination. Enfin il y avait un beau message sur l'entre-aide des animaux pour retrouver la petite coccinelle. Nous conseillons donc vivement d'aller voir ce film pour passer un bon moment en famille.





samedi 26 janvier 2019

Samedi 26 janvier 2019 : affût au verger


Les conditions hivernales sont assez rudes en ce moment : le gel et la neige qui recouvre la campagne incitent la gent ailée à se rapprocher des points de nourrissage près des maisons. C'est pourquoi nous nous sommes installés dans l'affût au verger pour observer les espèces qui viennent s'alimenter à la mangeoire.

Les petits passereaux sont venus manger :
- les graines de tournesol : les Pinsons des arbres, les Mésanges bleues, nonnettes et charbonnières.
- la margarine : le Rougegorge familier et les mésanges.
- les pommes : le Merle noir.


D'autres sont restés à bonne distance, des oiseaux plus farouches  qui nous ont sans doute repérés, comme le Geai des chênes, les Pics mar et épeiche.
Certains ont seulement été entendus : le Verdier d'Europe, le Troglodyte mignon ou la Grive litorne. Nous avons ainsi parlé des différents cris d'oiseaux et notamment le cri d'alarme des mésanges et du Merle quand un Epervier d'Europe est passé à proximité.



Nous avons remarqué que les espèces forestières étaient peu présentes, constat difficilement interprétable... peut être est-ce dû à une bonne quantité de nourriture dans les bois (bonne fructification des chênes et des hêtres en 2018 ?).Nous avons échangé sur les diverses techniques pour déterminer les oiseaux : par exemple la différenciation entre le mâle et la femelle de charbonnière ou la détermination de la nonnette qui pousse un cri particulier, évoquant vaguement le mot "pitié".

Pendant ces discussions, certains se sont essayés à la photographie. Force était de constater que cette pratique demande beaucoup d'expérience avant d'avoir de bons résultats...





Après ces belles observations, nous sommes réchauffés autour d'un bon vin chaud, de petits pâtés et de tranches de lard grillées.













Pour finir nous avons fait le tour du verger pour voir les traces des mammifères qui étaient passés par là avant nous : renard, martre, blaireau et écureuil.