jeudi 12 mai 2016

Samedi 7 mai : fête du saule à Bouxurulles

Le CPN était invité à encadrer une sortie publique pour la fête du saule à Bouxurulles.

Nous avons commencé notre balade dans le village. Plusieurs Hirondelles rustiques chantaient sur les fils électriques. Elles étaient très actives avec le retour du beau temps.
Le village présente encore quelques murs en pierres sèches, même si la plupart ont disparu. Les vestiges visibles ici est là le long des chemins témoignent que ces constructions étaient très nombreuses par le passé. C'est bien dommage car elles représentent un patrimoine important qui disparaît. Nous n'avons pas mis longtemps à découvrir un couple de Mésanges charbonnières qui nourrissait ses poussins dans le trou d'un mur. Un peu plus loin, deux lézards des murailles se chauffaient sur les pierres.

Ensuite, nous nous sommes dirigés sur les dessus du villages où les vergers sont encore nombreux. Nous y avons trouvé de nombreuses fleurs des prés : primevères, pulmonaires, véroniques, cardamines... Plusieurs papillons Aurore y volaient.
Dans la forêt, nous avons pu faire l'inventaire des arbres présents : frênes, érables champêtres, acacia. Nous avons pu différencier le charme du hêtre avec la fameuse phrase "le charme d'Adam, c'est d'être à poil" qu'il faut traduire par : la feuille du charme a des dents et celle du hêtre a des poils !

En revenant vers les maisons, nous avons longé une belle haie champêtre. Nous avons pu énumérer tous les avantages que cette formation végétale présente : niche écologique, esthétisme dans le paysage, source de biodiversité, lutte contre l'érosion et les inondations, protection du bétail, bois de chauffage...

La promenade s'est achevée par un passage sur le marché vannier.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire