dimanche 5 mars 2017

Samedi 4 mars 2017 : les pelotes de réjection de Chouette effraie

Une semaine avant la nuit de la chouette, nous avons décidé d'analyser les pelotes de réjection de chouette.

Mais qu’est-ce qu’une pelote de réjection ?
Ces boulettes de régurgitation sont des boules rejetées par les rapaces ainsi que les corvidés (corbeaux…), les laridés (goélands…) et beaucoup d'autres oiseaux (limicoles, etc.). Elles contiennent les éléments durs et non digérés des proies qu'ils avalent en entier, comme les poils, les os, les coquilles, ou même les arêtes des poissons ingérés en ce qui concerne les Martins-pêcheurs.
Elles sont rejetées par le bec environ 2 heures après ingestion des proies. On retrouve ces pelotes près du nid ou du perchoir des oiseaux. En ce qui concerne les rapaces nocturnes, les accumulations peuvent se trouver dans les vieilles granges ou au pied d'un clocher chez la Chouette effraie, ou bien en forêt au pied d'un arbre servant de perchoir chez la Chouette hulotte ou le Hibou moyen-duc. D’autres infos sur : http://www.noctua.org/pelotes.html

Nous avons étudié des pelotes de Chouette effraie récoltées au mois de février à Avrainville. Nous avons utilisé du matériel facile à trouver : barquettes de cantine, pinces à épiler, gants, loupes, petits pinceaux, papier et colle. 

L'analyse s'est faite en plusieurs étapes :
- Nous les avons réhydratées et nous avons séparé les poils des os que nous avons mis à sécher,



-  Puis nous avons collé les os sur des feuilles. Nous les avons triés grâce aux fiches du cahier technique des CPN. Nous avons reconstitué les petits mammifères quasiment entièrement.


- Pour finir nous avons différencié les restes à partir des crânes et de la dentition. Nous avons trouvé des mulots,  et des musaraignes à dents rouges et à dents blanches. Bizarrement, il n'y avait pas de campagnol.



Chaque enfant a pu ramener sa feuille à la maison.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire